Une prise de conscience pour un nouveau départ

Une prise de conscience pour un nouveau départ

L’article de cette semaine est un peu différent. En effet, il s’agit du premier que j’ai écrit (mais jamais publié) quand j’ai décidé de me lancer dans le blogging. Même s’il a été pensé dans le contexte d’un autre blog, il n’en reste pas moins pertinent pour celui-ci. Je parle de ma prise de conscience quant à mon envie d’écrire et de partager mon expérience. Au départ, celle de ma vie de femme trentenaire puis finalement celle de ma vie de femme trentenaire entrepreneure.

Ce texte est plus intime que les précédents. Il est sincère et authentique et c’est le message que je veux transmettre. La relation que je souhaite nouer avec toi. Voilà pourquoi j’ai envie de publier cet article aujourd’hui* car il représente les prémices de mon nouveau projet professionnel. Il met en avant l’évidence qui est souvent le déclencheur vers le changement.

*Dans sa version originale

L’appréhension de la première fois

Premier blog, premier article et comme toutes les premières fois, il s’agit d’un moment unique et particulier. En effet, c’est avec beaucoup d’émotion que je tape ces premiers mots, ces premières lignes qui représentent (enfin) le déclic et le « j’ose franchir le pas » d’écrire et de faire quelque chose que j’aime.

C’est drôle, je ressens les mêmes sensations que celles que j’ai ressenties avant mon premier baiser. J’ai le cœur qui palpite, un nœud à l’estomac et les mains moites (super sexy je sais). C’est un mélange d’excitation et de peur, cette montée d’adrénaline juste avant que ça se produise, on hésite et puis finalement on se lance!

Petite confidence entre vous et moi, je ne garde pas un très bon souvenir de mon premier bisou… Mais aujourd’hui, c’est différent ! Tout rentre dans l’ordre car je prends énormément de plaisir à écrire cet article et à le partager avec toi !  😊

Prise de conscience révélatrice

Passion et évidence pour l'écriture

Écrire, un exercice que j’aime faire depuis toute petite mais qui ne s’était jusqu’alors pas présenté comme une nécessité, une évidence.

Écrire, dans ces cahiers colorés et imprimés que j’adorais et dont je suis fan encore aujourd’hui.

Écrire, dans les agendas des copines, ces fameux mots où nous partagions tout.

Écrire, mes états d’âme sur mon blog Skyrock (pas de jugements hâtifs, tout le monde en avait un à l’époque et je suis sûre que toi aussi 😉).

Écrire, des lettres d’amour, des lettres d’excuses ou les deux à la fois.

Écrire, dans l’application « notes » de mon téléphone les milliers d’idées qui me passent par la tête et qu’il faut absolument enregistrer par peur de ne plus me souvenir.

Écrire, pour réinventer les paroles d’une chanson que les copains et moi offriront au mariage ou à l’anniversaire de l’un d’entre nous.

Écrire, ces cartes postales où j’aime raconter et partager mes histoires de vacances. (Petite pensée particulière et émue pour ma grand-mère à qui j’envoie, à chacune de mes escapades, une carte postale pour la faire voyager un peu avec moi).

Écrire, mes vœux de mariage pour exprimer sans retenue mon amour à l’homme, qui est devenu il y a deux ans, mon mari ❤️.

Plaisir de partager

Aujourd’hui c’est avec toi qui me liras, que j’ai envie d’écrire pour échanger concernant mes expériences de vie et mon vécu de la trentaine. Parce que non avoir 30 ans ce n’est pas la mer à boire et j’ai envie de te prouver que c’est même plutôt sympa!

Parce que peut-être qu’à mon tour, je deviendrai aussi un modèle sans le savoir. Peut-être que je serais, sans prétention aucune, une de ces personnes qui t’évoquent parfois (souvent) ce fameux « mais moi aussi je le fais », « moi aussi je l’ai vécu », « en fait je ne suis pas la seule » !
Ou encore « mais si elle est capable de le faire, ça veut dire que moi aussi ».

Ces phrases je les ai souvent pensées et avec le recul je remercie ces personnes qui ont finalement été une vraie source d’inspiration et de motivation pour me dire qu’effectivement, moi aussi je pouvais franchir le pas.

Oser franchir le pas

 Prise de conscience pour révéler l'entrepreneure qui est en toi

Finalement ici il n’est pas question d’avoir 30 ans mais le but de ma démarche reste identique. Te prouver que s’écouter et oser franchir le pas de la reconversion entrepreneuriale ce n’est pas la mer à boire. C’est possible et c’est même plutôt sympa!

C’est effrayant? Oui un peu. Pourquoi as-tu peur? Parce que ton cerveau se met en mode défensive face au changement. C’est ridicule mais il préfère une situation connue et “confortable” à l’éventualité du bonheur.
Comment dépasser cette peur? En sortant de ta zone de confort et en prenant conscience de qui tu es et de ce qui compte pour toi.

Si je peux le faire alors toi aussi!

Prête à révéler l’entrepreneure qui est en toi?

Si l'article t'a plu, tu es libre de le partager! :-)
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

6 thoughts on “Une prise de conscience pour un nouveau départ

  1. Merci Marie pour ce partage de ton tout premier article caché.
    Il est vrai que le plus grand frein est souvent la peur d’être jugée. Peur souvent infondée et irrationnelle.
    On oublie souvent qu’il existe aussi une communauté de blogueurs bienveillants 😉

    1. Merci Magali pour ton commentaire. C’est vrai que pouvoir compter sur une communauté de personnes qui nous comprend est une véritable chance! 😀

  2. Bravo pour ce courage,
    Pas simple de vaincre ses peurs et pourtant il faut bien se lancer à un moment donné surtout si on n’arrête pas de se poser la question c’est que l’envie est là.

    Merci pour cet article.

    1. Oh merci beaucoup Yseult! Ton message me touche énormément! C’est tellement important pour moi ce genre de retour. Cela me confirme que j’ai choisi la bonne voie :-D. Encore une fois merci.

Laisser un commentaire

Tu es libre de recevoir le guide "Trouve ton Ikigaï" en complément. Une méthode pour t'aider à trouver ta voie professionnelle et créer une entreprise à ton image.

%d blogueurs aiment cette page :